taser
0

Les pistolets Taser sont des armes utilisées par les forces de police pour paralyser, temporairement, un suspect de crime violent et peu coopératif. Dans cet article, comment il affecte le corps humain.

Taser (Thomas A. Swift’s Electric Rifle) est une arme à électrochocs moins létale qui est utilisée par les forces de l’ordre pour in-capituler les criminels. Taser est la marque du fabricant tandis que le terme générique utilisé pour cette arme est le stun gun. Dans un pistolet typique, une balle est propulsée depuis l’intérieur de l’arme et est tirée sur un objet distant. Mais ce qui se passe dans un pistolet Taser, c’est que des fléchettes électriques à pointe d’aiguille sont projetées par l’arme sur une cible. Ce type d’appareil est utilisé par les forces de sécurité pour mettre un suspect hors d’état de nuire, en envoyant des charges électriques dans sa peau.

Mécanisme d’un pistolet Taser

Ce dispositif est l’une des plus merveilleuses conceptions d’ingénierie qui a été conçue en tenant compte du psychisme humain. Il fonctionne sous le contrôle d’un microprocesseur et est alimenté par une batterie au lithium. À l’intérieur du pistolet, il y a deux électrodes qui sont attachées à de longs fils conducteurs isolés (généralement des fils de cuivre), qui transportent des impulsions électriques. Les fils font partie du circuit électrique, à partir duquel le courant électrique est généré.

Nous savons qu’une arme à feu tire après avoir appuyé sur sa gâchette. De la même manière, lorsqu’on appuie sur la gâchette du pistolet Taser, le gaz comprimé (azote) qui est contenu dans une cartouche se dilate et crée ainsi une pression derrière les électrodes et les pousse vers l’extérieur. Deux petites barbes qui sont attachées aux électrodes, sont propulsées vers l’extérieur avec la force due à la pression du gaz comprimé, lui permettant de percer la surface (peau) de la cible. Les barbes permettent ainsi aux impulsions électriques des fils de circuler à l’intérieur du corps humain. C’est ce qu’on appelle la technologie de perturbation électro-musculaire. On appuie sur la gâchette pendant 5 secondes sans interruption, en visant la cible. La lumière laser guide la personne qui tire l’arme en visant exactement la cible.

choc électrique

Comment un pistolet Taser contrôle-t-il le corps humain

Une tension de pointe de 50 kV (50 000 volts) est générée à l’intérieur du pistolet, cependant, elle délivre une puissance moindre en raison d’une certaine résistance qu’offre le milieu cible. Lorsqu’un circuit qui produit des signaux électriques (ondes Taser ou ondes T) est établi, une série d’impulsions d’une largeur de 100 microsecondes est générée à l’intérieur du pistolet. Le pistolet génère 19 impulsions de ce type par seconde. En effectuant un calcul simple à partir de ces paramètres, on peut obtenir le courant moyen émis par le pistolet Taser, qui est de 1,9 milliampère.

Les signaux électriques émis par un pistolet Taser affectent le corps humain en exploitant ses muscles squelettiques et cardiaques.

Muscles cardiaques

Les muscles cardiaques sont constitués de fibres interconnectées, qui sont constituées de cellules. La résistance de cellule à cellule est très faible et toute impulsion électrique qui frappe une cellule peut passer rapidement à l’autre cellule en très peu de temps. Le tissu de conduction du cœur est conçu pour permettre le bon fonctionnement des quatre chambres du cœur. Lorsqu’une secousse de courant à la bonne fréquence frappe le cœur, une situation connue sous le nom de fibrillation ventriculaire (contraction non coordonnée des ventricules du cœur) est créée dans le cœur.

Muscles squelettiques

Lorsqu’un cerveau humain ordonne à un tissu musculaire de se contracter, une impulsion électrique descend par le nerf moteur et se termine au milieu d’une fibre musculaire. Ici, les impulsions du Taser exploitent les fibres musculaires squelettiques en secouant directement les nerfs moteurs avec de l’électricité. Le signal électrique du Taser est converti en acétylcholine et se lie à des canaux ioniques activés lorsqu’il entre en contact avec les fibres musculaires. Les récepteurs (canaux ioniques à déclenchement) s’ouvrent, permettant aux ions sodium des fluides salés environnants de pénétrer dans le muscle. Nous savons que le mouvement des ions électriques produit une tension. De même, ce mouvement des ions sodium dans les cellules des muscles augmente la tension des cellules internes et déclenche également les canaux ioniques voisins. Ainsi, une onde de tension passe entre les extrémités des muscles qui les font se contracter.

Les impulsions qui sont émises par le Taser sont conçues en tenant compte de la chronaxie (temps minimum nécessaire pour provoquer la stimulation d’une fibre musculaire ou d’une cellule nerveuse) du cœur et des muscles squelettiques. Le courant électrique (1,9 mA) émis par le pistolet Taser est bien en dessous de la zone de danger d’un corps humain sain. Il peut tirer sur une cible se trouvant jusqu’à 35 pieds de distance. Pour les civils, la conception de la cartouche est limitée à 15 pieds. Le X12, le C2 (modèle civil), et le M26 et le X26 (modèles policiers) sont quelques-uns des modèles. Ces armes sont coûteuses et sont encore un sujet très débattu.

ERP pour les magasins de commerce électronique : guide de choix et d’intégration Magento

Article précédent

Intelligence artificielle : les technologies AI peuvent révolutionner votre entreprise

Article suivant

À Lire aussi

Comments

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.