Consultation en ligne
0

Nous vivons à l’ère du numérique et ce que nous avons toujours vu et fait dans le domaine des soins de santé est en train de changer. La télémédecine est un domaine en évolution, ici pour rester. À mesure que la technologie se développe, les médecins, les infirmières, ainsi que les avocats et le système juridique doivent grandir avec elle et faire face aux défis associés à ce domaine de pratique relativement nouveau. Selon un rapport de 2015 de research2guidance, 80 % des médecins utilisent des smartphones ou des applications médicales dans leur pratique. Selon un article du Washington Post, 15 millions d’s par an bénéficient déjà de soins à distance. Kaiser Permanente, l’un des plus grands systèmes de soins de santé du pays, a déclaré qu’il offrait chaque année plus de visites virtuelles que de visites en personne. Êtes-vous prêt à faire face au visage changeant des soins de santé ?

La définition de la télémédecine par l’AMA est la suivante : «la pratique de la médecine à l’aide de communications électroniques et de technologies de l’information entre un professionnel de la santé agréé dans un endroit et un patient dans un autre endroit». La télémédecine moderne a été signalée pour la première fois dans les années 1950 avec la transmission d’images radiologiques par téléphone pour interprétation par un spécialiste. Les programmes de télésanté sont nés de la nécessité de répondre aux besoins des populations mal desservies et se sont développés pour inclure les visites de suivi, la gestion à distance des maladies chroniques, les soins post-hospitaliers à distance, le soutien aux soins préventifs, la télésanté en milieu scolaire et le soutien à la vie assistée. Les avantages cités pour l’utilisation de la télémédecine comprennent un meilleur accès aux patients, des économies de coûts et des patients plus engagés avec de meilleurs résultats.

Le magazine Forbes a rapporté que la télémédecine mondiale sera une industrie de 66 milliards d’euros d’ici la fin de 2021.

Avec le changement, viennent toujours des défis. Les réglementations et les lois sur la télémédecine varient d’un État à l’autre et l’emplacement du patient décide de la loi applicable en matière de soins aux patients. Cela peut amener les prestataires à faire fausse route, accidentellement ou intentionnellement. Les problèmes courants trouvés dans les cas de télémédecine impliquent :

Licences des prestataires

Les médecins sont généralement tenus d’être autorisés à exercer dans l’État dans lequel ils traitent un patient. Certaines grandes entreprises de télémédecine emploient des médecins dans tout le pays et mettent les patients en relation avec un médecin déjà présent dans cet État. Il compte 24 États participants et permet le traitement de patients dans ces États par des médecins titulaires d’une autorisation d’exercer. Certains États exigent une licence de télémédecine pour pratiquer cette discipline au sein de l’État.

La couverture contre la faute professionnelle médicale

Les prestataires doivent confirmer que leur assurance contre les fautes professionnelles couvre la télémédecine, et quelles en sont les limites. Les visites de télémédecine ont été associées à une responsabilité réduite, rapportée en raison de la performance des services à faible risque, tels que les visites de suivi de routine et les exigences de documentation améliorées par les fournisseurs. Le niveau de soins pour le prestataire est souvent le même pour les visites de télémédecine, que pour les services en personne.

Relation médecin-patient

De nombreux États interdisent les services de télémédecine avant l’établissement d’une telle relation avec une visite en personne. Une exception à cette règle peut être la consultation par un médecin dans un autre État, pour un patient sous les soins directs d’un médecin dans l’État d’origine du patient.

télémédecine-1Remboursement

Peut varier considérablement en fonction de l’État et des prestataires. Medicare couvre les services en direct par communication audiovisuelle, pour les patients sur un site qualifié (par exemple, un cabinet médical ou un hôpital, en milieu rural), avec un fournisseur autorisé de services de télémédecine (par exemple, un médecin ou un assistant médical), et le service doit être approuvé par CMS. En janvier 2018, la surveillance à distance des patients a été approuvée par Medicare pour le remboursement (par exemple, ECG, pression artérielle ou surveillance du glucose), lorsqu’elle est examinée par un praticien qualifié et qu’elle nécessite au moins 30 minutes.

Prescription en ligne : Suit les directives de l’État avec des exceptions notables. L’adoption de la loi en 2008 interdit la prescription de substances contrôlées sans un examen en personne. Cela peut être modifié par le cadre dans lequel la consultation a eu lieu, par exemple dans un hôpital ou une clinique avec un prescripteur sur place qui commande les médicaments.

Consentement éclairé

Certains États exigent la documentation du consentement éclairé pour les services de télémédecine, ce que soutient télémédecine.

Fraude et abus

Fausses déclarations, lois anti-rebond et lois sur l’auto-référencement. Un exemple récent de fraude à fort montant impliquait des sociétés de fournitures médicales embauchant des médecins pour prescrire des dispositifs tels que des appareils orthopédiques et des fournitures pour diabétiques dont les patients n’avaient pas besoin. Une deuxième affaire a impliqué un groupe de sociétés pharmaceutiques qui ont utilisé une société de télésanté pour fournir des informations sur les assurances et des prescriptions inutiles de crèmes antidouleur et de médicaments pour un montant de 931 millions d’euros.

Privacité et confidentialité

La télémédecine présente un risque plus élevé de violation de la loi HIPAA. Il peut y avoir des pièges liés au cryptage et à l’utilisation de protocoles vidéo non conformes tels que FaceTime et Skype.

La télémédecine est la vague de l’avenir, les lois étatiques et fédérales étant en retard sur les usages et la technologie. Il est essentiel de se familiariser avec le système de télésanté et les problèmes possibles pour évaluer efficacement les cas de télémédecine.

Découvrez Plante vs Zombie 2, le jeu d’action et de stratégie

Article précédent

Mon ordinateur est lent, que faire sur mon PC ?

Article suivant

À Lire aussi

Comments

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *